Intégration OUI, Assises NON !

Après les discours officiels, quelques éléments à chaud…

Le 18 mars dernier, se tenait donc les Assises de l’intégration aux Avanchets (Vernier). Plus de 140 personnes étaient présentes, tant pour les ateliers du matin que pour la partie officielle de l’après-midi.

Si l’organisation a été très bonne, les repas excellents, je ressors de ces Assises avec un petit goût d’amertume.

Ma conviction profonde de l’importance de l’intégration n’est en rien altérée. Il n’en demeure pas moins que passer un après-midi composé que de discours, certes fort intéressants*,  cela me laisse un goût amer. J’aurais aimer que nous puissions, à la suite des ateliers du matin, aborder des projets concrets, rassembleurs, résolument affirmés pour que la centaine de participants s’engagent dans une direction commune.Vouloir tout traiter en même temps peut être une source de découragement.

Puisque l’ensemble des partenaires étaients présents (député-e-s, Maires et Conseillers-e-s administratif-ve-s, Conseiller-ère-s municipaux-les, associations, Conseiller d’Etat, fonctionnaires, …), j’aurais souhaiter que le Bureau de l’Intégration des Etrangers (BIE) donne des objectifs à réaliser pour les futures Assises qui auront lieu le 10 mars 2007 à Carouge. Seul M. Laurent MOUTINOT a donné la mission à son délégué à l’intégration de dépasser le taux vaudois (env. 23 %) de participation des étrangers aux prochaines élections communales genevoises. Rappelons ici que ce sera une première à Genève pour les étrangères et les étrangers habitant à Genève depuis plus de huit ans de pouvoir prendre part aux votes communaux (élections du Conseil municipal et du Conseil administratif).

La Commune de Vernier s’est engagée, quant à elle, à créer un groupe ressource sur la question de l’intégration à l’échellon communale afin de concrétiser des projets communaux en la matière.

Un coup de coeur pour terminer pour féliciter Madame ONGOLO de son élection à la commission consultative des étrangers. Madame ONGOLO est une habitante des Libellules et est engagée, tout comme son mari, dans la dynamique de changement de son quartier en s’investissant dans les nombreux projets de changements. Bravo !

Comme annoncé dans mon discours (voir plus bas) cette journée doit être le début d’une série d’actions et non un aboutissement.

* celui de M. Laurent MOUTINOT, Conseiller d’Etat en charge de l’Intégration, a été brillant … comme d’habitude.