Des économies sur le dos des plus pauvres

Communiqué de la section PS de Vernier :

Des économies sur le dos des plus pauvres

Le Parti Socialiste de Vernier est très inquiet !

 

Dans sa dernière étude, Caritas met en évidence des chiffres effrayants : 1’000’000 de personnes en Suisse vivent en dessous du minimum vital, soit une augmentation de 150’000 personnes depuis deux ans. 7 % des personnes concernées sont des mineurs.

 
Vernier n’échappe pas à cette augmentation et tant le Centre d’action sociale et de santé (CASS) que le Service communale de l’action sociale et des solidarités doivent faire face à une augmentation substantielle des demandes. Les besoins de la population de Vernier ne sont pas uniquement des demandes financières, mais également et surtout de l’écoute, de l’aide dans les nombreuses démarches administratives et du soutien.

 
A plusieurs titres, le Parti socialiste de Vernier est vivement inquiet. Tout d’abord, car le temps d’attente pour avoir un premier rendez-vous dans un CASS dépasse plusieurs semaines, ce qui n’est pas tolérable.

 
Ensuite, le canton a décidé de faire appliquer les normes de la Conférence Suisse des institutions d’aide sociale (CSIAS). La suppression de certains forfaits (habits, transports, …) est une perte sèche dans le budget mensuel. Cette suppression peut être compensée par un un bonus « insertion ». Si l’idée peut paraître séduisante et motivante, il semble que certains oublient le monde du travail genevois, dont le taux de chômage est toujours le plus élevé de Suisse ; les personnes plus âgées et les personnes les moins formées, elles, ne l’oublient pas !

 
Alors qu’elles ne sont que des recommandations, le Parti Socialiste de Vernier est scandalisé que le canton ait décidé de les appliquer entièrement et sans mesure d’accompagnement. L’Hospice Général est débordé et ne répond plus entièrement à sa mission d’aide. La population verniolane, genevoise, s’appauvrit et on demande une fois de plus aux plus fragiles de faire les frais d’une politique d’économie.

 
Le Parti Socialiste de Vernier s’est associé à celui du canton pour dénoncer les conséquences de la mise en place de ces normes. A Vernier, le groupe socialiste entend interpeller le Conseil administratif et lui demander des mesures concrètes et rapides.

 

Pour être régulièrement tenu-e au courant des activités et des communiqués de la section de Vernier, vous pouvez vous rendre à l’adresse : www.ps-ge.ch/vernier