Une crèche de plus à Vernier

VERNIER OFFRIRA DE NOUVELLES PLACES EN PETITE ENFANCE EN 2007 !

 

Après que Madame Gabrielle FALQUET, alors Maire de Vernier, ait jeté les premières pierres d’une collaboration avec SIG pour la construction d’une nouvelle institution de la petite enfance, c’est avec beaucoup de satisfaction de l’accord défintif tant du Conseil d’administration de SIG que du Conseil municipal au mois de juin dernier de créer l’EVE SIG-VERNIER.

Un bref rappel

Les premiers contacts entre la commune de Vernier et SIG (on ne dit plus les services industriels de Genève, mais SIG…) ont eu lien en 2002. Le projet de construction prend réellement forme le 6 mai 2003 lors d’une réunion entre les parties concernées.

De nombreuses séances sont ensuite organisées afin d’analyse et de décider, entre autres, des modalités de collaboration, du lieu choisi, du nombre de places, du financement.

Le projet

Le bâtiment de l’espace de vie enfantine (EVE) SIG-Vernier sera installé dans un bâtiment situé sur le terrain de SIG et actuellement désaffecté.

Si SIG s’occupe de la construction et de l’entretien courant, la commune assure la gestion pédagogique et administrative de cette nouvelle institution ainsi que la gestion du personnel, car la commune engagera les collaboratrices et les collaborateurs étant donné que le service de la petite enfance est municipalisé.

Ce projet impliquera le déplacement de l’actuel jardin d’enfant des Libellules et offrira 106 places, dont 93 supplémentaires, réparties à raison de 53 places pour SIG et 53 places pour la commune.

Cette nouvelle EVE générera des charges annuelles de l’ordre de CHF 3’800’000.– et des revenus annuels d’environ CHF 2’300’000.–, lar charge nette pour la commune s’élevant à CHF 1’500’000.–, desquels il faudra déduire un montant approximatif de CHF 400’000.– représentant la part actuelle des coûts relatifs à l’exploitation du jardin d’enfant actuel.

Au municipal

Il y a moins d’un an, la droite demandait au Conseil municipal de faire un MORATOIRE de la petite enfance. Celle-ci n’ayant toujours pas avalé la municipalisation de 2000, elle a attaqué de plein fouet la petite enfance et ses projets.

Pour ne pas paraître trop dure vis-à-vis de ce sujet, la droite demandait également au Conseil administratif de tout faire pour augmenter le nombre de place, tout en lui demandant de ne pas augmenter les charges (des nouvelles places gratuites… tout le monde en rêverait…). Elle a également demandé à mettre en place une collaboration active avec les familles d’accueil (peut-être en espérant que les coûts seraient moindres, ce qui n’est de loin pas assuré… cf règlement d’application de la loi sur la petite enfance et son règlement cadre pour les familles d’accueil). Enfin, à juste titre, les Conseillères et les Conseillers municipaux demandaient à ce que la commune fasse pression sur le canton pour assouplir les normes en matière de petite enfance. Sur ce sujet, nous étions d’accord. Malheureusement, nous n’avons pas été entendu par le Conseil d’Etat, lequel a confirmé les normes actuelles !

Après un long travail en commission sociale, jeunesse et petite enfance, le vote final de la délibération municipale a permis de remplacer le moratoire par un plan directeur des institutions de la petite enfance et d’inscrire en priorité l’EVE SIG-VERNIER.

Vote d’une nouvelle institution !

Cette intention s’est concrétisée au mois de juin dernier par le vote, à l’unanimité, d’une résolution demandant au Conseil administratif d’inscrire les budgets nécessaires à l’ouverture et au fonctionnement de cette institution dès 2007.

Quand nous savons que plus de 200 familles attendent une place dans nos institutions petite enfance,  je ne peux que me réjouir de cette excellente nouvelle. Un clin d’oeil à ma responsable de service qui s’est beaucoup investie dans ce projet dès son arrivée chez nous.