Accueil de nouveaux réfugiés ukrainiens: un appel à la solidarité

J’ai réalisé mardi matin un point de situation à l’attention des médias sur l’accueil des personnes en provenance d’Ukraine et les besoins d’hébergement, aux côtés de Christophe Girod (Hospice général) et Sophie Buchs (Caritas Genève).

A ce jour, plus de 65’000 personnes en provenance d’Ukraine ont été enregistrées dans les centres fédéraux d’asile. Le rythme des arrivées en Suisse est d’environ 150 par jour ces dernières semaines, soit une dizaine d’entre elles chaque jour à Genève. Notre canton continue de faire face à un défi important pour assurer l’accueil de ces personnes fuyant la guerre, et la solidarité de la population prête à héberger des réfugié.e.s ou mettre à disposition une chambre ou un logement demeure plus que jamais essentielle.

C’est l’objet d’une campagne d’information que nous lançons dès ce jour avec nos partenaires que sont l’Hospice général et Caritas Genève. C’est aussi un motif de ma profonde reconnaissance envers toutes les personnes qui font preuve d’une remarquable solidarité.



[RTS – 14 septembre 2022] L’accueil de nouveaux réfugiés ukrainiens se complique à Genève

A Genève, les places d’hébergement pour les réfugiés ukrainiens se font de plus en plus rares. Le canton accueille actuellement 3700 personnes qui ont fui la guerre, dont les deux tiers chez des privés. Mais d’autres, une majorité de femmes et d’enfants, continuent à arriver.

Lire l’intégralité de l’article sur le site de la RTS: https://www.rts.ch/info/regions/geneve/13381741-laccueil-de-nouveaux-refugies-ukrainiens-se-complique-a-geneve.html


[TRIBUNE DE GENÈVE – 13 septembre 2022] L’État recherche de nouvelles familles d’accueil en urgence

Dans ce contexte, le Département de la cohésion sociale (DCS), l’Hospice général et Caritas ont organisé ce mardi une conférence de presse pour encourager les Genevois à devenir familles d’accueil, à travers une campagne de communication (lire la marche à suivre ci-dessous). Car les places vont manquer. «Dès la fin octobre, nous serons à court de lits si le flux d’arrivées se poursuit à la vitesse d’aujourd’hui», avertit Christophe Girod, directeur général de l’Hospice. «Après l’élan incroyable et précieux de ces derniers mois, nous en appelons à nouveau à la solidarité», ajoute Thierry Apothéloz, conseiller d’État en charge du DCS.

Lire l’intégralité de l’article sur le site de la Tribune de Genève: https://www.tdg.ch/il-y-a-urgence-letat-recherche-de-nouvelles-familles-daccueil-452594343068


[LE TEMPS – 13 septembre ]Guerre en Ukraine: Genève manque de familles d’accueil

Depuis le début de la guerre en Ukraine, l’élan de solidarité a été important à Genève. Il s’est aujourd’hui affaibli. C’est le constat posé par les autorités cantonales ce mardi, au moment de lancer une vaste campagne de communication. L’enjeu: trouver de nouvelles familles disposées à accueillir des réfugiés ukrainiens. Alors que 2000 arrivées sont attendues d’ici à la fin de l’année, les possibilités d’hébergement approchent la saturation. «Nous sommes à un tournant», a reconnu le conseiller d’Etat Thierry Apothéloz, appelant les Genevois à faire preuve de générosité.

Lire l’intégralité de l’article sur le site du Temps: https://www.letemps.ch/suisse/guerre-ukraine-geneve-manque-familles-daccueil


[LEMAN BLEU – 14 septembre 2022] L’accueil de nouveaux réfugiés ukrainiens se complique

Selon le conseiller d’Etat Thierry Apothéloz, les prévisions du Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) tablent sur 5000 arrivées par mois en Suisse jusqu’à la fin de l’année. Pour Genève, ce flux impliquerait, d’après la clé de répartition fédérale, de devoir accueillir sur l’année un peu moins de 5000 personnes.

Lire l’intégralité de l’article sur le site de Léman Bleu: https://www.lemanbleu.ch/fr/Actualites/Geneve/20220913101706-L-accueil-de-nouveaux-refugies-ukrainiens-se-complique.html