Une exposition sur la trisomie 21 au cœur de Vernier

Après Lausanne, Genève, Sion, Yverdon et Fribourg, Vernier accueille l’exposition itinérante « moi aussi ». Durant près d’un mois et demi, la population aura l’occasion de voir 21 photos de personnes de tout âge atteintes de trisomie 21.

L’exposition émouvante, vivante, pleine de tendresse nous touche toutes et tous et nous pousse à nous interroger sur la place que notre société propose à celles et ceux qui souffrent d’un handicap. Vivre à la marge, ne doit pas vouloir signifier vivre en marge. Et donc, à la réflexion, il est important de se souvenir que la norme n’est au final qu’une construction sociale et que chacune et chacun, quelles que soient nos différences, avons notre place pleine et entière dans la société.

Etre différent ne doit pas prêter à l’indifférence.

Derrière chaque handicap, il y a une souffrance. Parfois une tragédie, aussi. Mais il y a aussi, comme le montrent ces moments photographiques de l’artiste Hayley Hay, beaucoup de sourires, de bonheur, d’enthousiasme et de vie. Le handicap, aujourd’hui, ne devrait plus être handicapant. L’école, le monde professionnel, les sports et la culture doivent s’adapter aux individus, dans leurs spécificités et leurs différences. Et non l’inverse.

C’est un  écho à l’engagement des autorités communales.

Vernier accueille chaque enfant dans ses institutions de la petite enfance, quelles que soient ses spécificités et sans discrimination. Tout enfant a ses besoins particuliers, dont la trisomie 21 est un exemple parmi tant d’autres. C’est l’occasion pour les enfants – pour TOUS les enfants – de faire leurs premiers pas dans un environnement accueillant, bienveillant et solidaire. Si on n’essaye pas d’inclure les personnes souffrant de handicap dès le plus jeune âge, alors on renforce de plus belle les discriminations dont ils risquent d’être victimes tout au long de leur vie. Cela, je m’y oppose avec la dernière énergie !

Il y a une place pour toutes et tous dans notre société. Et c’est donc notre devoir que de nous montrer à la hauteur du défi de l’inclusion. Un défi qui coûte peut-être, parfois, financièrement parlant. Mais un défi qui nous récompense par le fait d’offrir à toutes et tous les mêmes opportunités de s’accomplir dans la société.

Vernier est fière de participer à ce combat pour la reconnaissance et pour l’inclusion.

Cette exposition en est le symbole et c’est donc avec une réelle émotion que j’ai le plaisir de l’avoir l’inauguré le 24 novembre.

Que ces magnifiques portraits puissent donner un visage au combat nécessaire pour la cohésion de notre société.

Esplanade devant l’Ecole Allemande
chemin de Champ-Claude 6
1214 Vernier
Jusqu’au 7 janvier 201

 

Laissez un commentaire