Retour sur des actions menées en 2020

◼️ Mon retour sur l’année 2020. La politique gagne en crédibilité lorsqu’elle propose des mesures concrètes. Les gens ont besoin de ressentir directement les effets des décisions prises ou des lois votées. Davantage encore en période de crise comme celle que nous traversons.

En 2020, année marquée par la pandémie de Covid, grâce à l’engagement des collaborateur·trice·s de mon département au service de la cohésion sociale, de la culture et du sport, nous avons par exemple:

  • simplifié et étendu la procédure d’accès à l’aide sociale pour les personnes exerçant une activité d’indépendant et qui se trouvent dans une situation de difficulté financière.
  • initié un Plan de solidarité communal (PSC) en faisant appel aux communes pour que l’ensemble des collectivités publiques proposent des prestations minimales en faveur des personnes isolées, en particulier les aîné·e·s (bilan du PSC: https://www.ge.ch/document/covid-19-retour-positif-plan-solidarite-communal)
  • présenté un projet de loi (accepté par le Grand Conseil) proposant un financement ponctuel de 1,4 million de francs au Collectif d’associations pour l’urgence sociale (CausE), qui permet une prise en charge hôtelière de plus de 150 personnes sans abri durant toute la période hivernale (point presse du Conseil d’Etat: https://www.ge.ch/document/point-presse-du-conseil-etat-du-11-novembre-2020).
  • indemnisé à hauteur de 15,3 millions de francs (jusqu’ici…) les acteurs, actrices et entreprises culturel·les durement impacté·es par la crise sanitaire, pour les pertes subies durant la période de mars à octobre 2020.
  • coordonné la décentralisation dans sept communes des distributions alimentaires pour répondre à l’urgence alimentaire (plus d’infos ici et ici).
  • libéré un fonds spécial d’1 million de francs aux associations sportives durement impactées par les conséquences de l’épidémie, à parts égales avec le Fonds cantonal de l’aide au sport, la Ville de Genève et l’Association des communes genevoises.
  • débloqué un soutien de 4 millions de francs pour indemniser le secteur du livre (libraires et maisons d’édition), les disquaires, les labels musicaux et les galeries d’art contemporain, lesquels avaient été exclus de la première ordonnance fédérale visant à atténuer les conséquences économiques du coronavirus dans le secteur de la culture.
  • lancé une campagne de sensibilisation destinée aux employeurs et employeuses de l’économie domestique, visant à leur rappeler leurs droits et leurs devoirs vis-à-vis de leur·s employé·e·s y compris en période de crise sanitaire (pour voir la campagne).
  • ouvert un Bureau d’information sociale, appelé à renseigner et orienter la population sur ses droits aux prestations sociales, et à l’informer ou le conseiller sur des problématiques aussi variées que l’endettement, le logement ou la détresse psychologique (les détails ici).
  • uni nos forces avec la Ville de Genève, l’Association des communes genevoises et la Loterie romande pour assurer et répartir le financement, à hauteur de 32,4 millions de francs, des mesures prévues par la Confédération pour venir en aide aux acteurs et actrices de la culture frappé·es par les conséquences économiques du coronavirus.
  • modifié le règlement d’exécution en matière de délivrance de subsides d’assurance-maladie afin de permettre aux habitant·es de pouvoir plus facilement et plus rapidement réévaluer le montant de leur subside durant l’année 2021 en cas de péjoration de leur situation économique (plus d’infos ici).

➡ mais aussi (hors Covid), par exemple :

  • décidé des orientations pour la nouvelle patinoire au Trèfle-Blanc, à Lancy, en optant pour deux surfaces de glace, dont l’une aura une capacité d’accueil du public de 8500 places.
  • mis en ligne un questionnaire électronique qui donne une information au public sur son droit à obtenir des aides et des soutiens financiers en matière sociale, dans le but de favoriser l’accès aux prestations sociales.
  • organisé 8 séances d’information publique sur le droit de vote des étrangers aux élections municipales, dans le cadre d’une vaste campagne de promotion du vote (site de la campagne 15/03).
  • parmi les nombreuses subventions approuvées dans le domaine de l’action sociale, accordé des aides financières à des associations actives dans le domaine du logement temporaire pour femmes seules, du logement d’urgence pour familles monoparentales sans domicile fixe, ou encore de l’hébergement à court terme de jeunes personnes LGBTIQ, toujours avec un accompagnement social en parallèle.
  • début janvier 2020, évité la fermeture au 31 janvier des dispositifs d’accueil de nuit pour les personnes sans-abri, en nous réunissant avec la Ville de Genève, l’Association des communes genevois et les associations concernées.
  • inauguré le projet Mire et ses treize œuvres d’images en mouvement, installées sur des écrans dans les cinq nouvelles gares du Léman Express (pour découvrir le projet Mire).
  • mis en œuvre, aux côtés de nombreux partenaires, l’Agenda Intégration Suisse (AIS) pour améliorer l’intégration professionnelle et sociale des personnes relevant de l’asile.
  • créé les Chapiteaux enchantés, projet ludique et pédagogique proposant d’innombrables activités gratuites aux enfants en âge préscolaire à Carouge et Lancy, en collaboration avec ces deux communes, au mois d’août (en apprendre davantage sur ce projet).
  • publié le 3e rapport CATI-GE (Centre d’analyse territoriale des inégalités à Genève), mandaté auprès de l’Université de Genève et de la Haute école de gestion, qui dresse une cartographie précise des inégalités dans le canton, et met en relief les poches de précarité selon les communes et les sous-secteurs étudiés (rapport ici).
  • lancé la consultation auprès de l’Association des communes genevoises d’un projet de loi constitutionnelle visant à transformer tous les Exécutifs communaux en Conseil administratif.
  • étoffé l’offre d’activités estivales, parmi lesquelles GE_Découvre en été, pour que chaque famille puisse disposer d’une solution ludique, de découverte ou d’apprentissage en juillet et en août.
  • financé 18 projets originaux et variés dans le cadre d’un défi citoyen organisé en amont des élections municipales, dans l’objectif de promouvoir le vote des étrangers en droit de le faire